NOTRE PROJET FASALE PROFITE A PLUS DE 3000 ENFANTS

NOUS AVONS COMMENCÉ NOTRE PROJET SUR ÉCOLES VERTES
18/07/2019
RÉNOVATION ÉDUCATIVE À THIÉS : UN PROJET MULTIACTEUR
24/07/2019

NOTRE PROJET FASALE PROFITE A PLUS DE 3000 ENFANTS

Au cours du premier semestre de 2019, plus de 3000 filles et garçons ont participé à la promotion de leurs droits avec notre projet Fasale. Après trois ans de collaboration avec les Association des Enfants et des Jeunes Travailleurs (AEJT) et ENDA – Jeunesse en action – nous avons démarré la phase finale du projet.

RÉSULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2019

Au cours des six premiers mois de l’année, nous avons atteint :

  • Au moins 3112 garçons et filles ont participé à des activités de réinsertion et de renforcement dans le but d’améliorer les résultats scolaires et de réduire le nombre d’abandons scolaires.
  • Réaliser des activités pour identifier et avertir les cas de violence, de violence sexuelle, d’exploitation et de négligence envers les enfants.
  • 286 enfants – dont 179 filles et 107 garçons – ont pu être inscrits à l’école et suivre régulièrement les cours.
  • 1204 enfants concrétisent leurs droits aux loisirs à travers l’organisation de tournois sportifs, des jeux, des feux de camps, des chants, des camps de formation socio-éducatives qui renforcent la solidarité et l’amitié entre les enfants et développent des vertus fondamentales pour la cohésion des groupes de base et des communautés.
  • Nous avons organisé des sessions sur la santé sexuelle et reproductive. Les participants aux événements ont acquis des connaissances sur leur corps, leur adolescence, les maladies sexuellement transmissibles (MST), les grossesses précoces, les méthodes de contraception, les menstruations, les problèmes liés au mariage d’enfant et au genre.
  • Grâce à la collaboration avec les associations, deux mariages d’enfants ont été évités.
  • 54 filles et garçons reçoivent une formation professionnelle en coiffure, couture, mécanique, informatique, santé communautaire, plomberie, électricité, esthétique et artisanat. 25 ont passé la deuxième année de formation. 10 sont en stage d’entreprise. 19 préparent leur examen de sortie.
  • 2128 personnes sont sensibilisés sur la situation des filles domestiques de maison à Diourbel lors de la célébration de la fête du travail. Pour la journée de l’enfant Africain du 16 les communautés et autorités ont été sensibilisées sur la nécessité de définir des stratégies pour la prise en compte des enfants dans l’action humanitaire.

Sur 5 axes (Education, Santé, protection, emploi et renforcement institutionnel) et sur la base de mobilisation communautaire, les AEJT promeuvent l’exercice des droits des enfants et leur participation active dans la communauté.

DE 2016 A DECEMBRE 2019

La collaboration de Xaley dans le projet a débuté en 2016 et se terminera en décembre prochain. Avec Fasale nous sommes en train de :

  • Garantir la pérennisation des associations pour leur autonomisation.
  • Mobiliser la communautaire pour les droits de l’enfance
  • Renforcer des capacités des ainés
  • Garantir le renforcement scolaire.

PLAN DE DURABILITÉ DES ASSOCIATIONS LOCALES

En tant que Xaley, notre objectif est que les organisations locales acquièrent la force et l’autonomie nécessaires pour continuer à promouvoir leurs droits de manière indépendante.

Pour ce faire, nous avons mis en place un processus de planification de la pérennité et développement durable basé sur la promotion de la participation communautaire.

Pour cette raison, après des années de bons résultats, nous considérons qu’AEJT et ENDA disposent de suffisamment d’aptitudes pour poursuivre leur important travail.

PLUS SUR LES ASSOCIATIONS

Qu’est-ce que l’Association des enfants et des jeunes travailleurs (AEJT) ? L’AEJT est née en 2006, lorsqu’elle a rejoint le Mouvement africain des enfants et des jeunes travailleurs. Depuis lors, AEJT a grandi et travaille maintenant dans 15 villes des régions centrale, orientale, méridionale et du littoral. L’AEJT a pour objectif de protéger plus de 100 000 enfants et de promouvoir leurs droits à l’éducation, aux loisirs, à l’accès à la santé, à la sexualité et à la procréation.

Qu’est-ce que ENDA –A Jeunesse Action Sénégal ? Il est une organisation qui s’emploie à promouvoir les droits des enfants et à mettre fin au mariage des enfants. Il a été fondé en 1985 et opère actuellement dans neuf localités.

Qu’est-ce que CAPE ? La CAPE est une structure mise en place par Enda dans le cadre de sa stratégie de protection de l’enfant. C’est la coalition des acteurs pour la protection de l’enfant. Il s’agit d’un cadre de protection communautaire mis en place dans chaque quartier par les projets et qui regroupe les leaders dans les communautés notamment les chefs de quartier, les chefs religieux, les représentants des femmes, des jeunes, des femmes, les directeurs d’écoles, les infirmiers.

Grâce à notre travail en réseau visant à promouvoir les droits des enfants et la mobilisation de la communauté, nous renforçons l’accès à l’éducation, à la santé, à la protection, à l’emploi et au renforcement des institutions.

Voulez-vous nous aider dans la promotion des droits de l’enfant au Sénégal ? COLLABOREZ AVEC NOUS !